Les renouées du Japon.
(Japanase knotweed)
(Fallopia japonica, Fallopia sachalinense et Fallopia x bohemica)
— accueil et actus
survol du site
conseils
généralités
rivières envahies
identification
dynamique invasive
stratégie de lutte
arrachage précoce
cartes(bassin RMC)
impacts
autres invasives
quiz
bibliographie
autres sites




















Membre du groupe HYDROTOPE sur Facebook.





Voir aussi le nouveau site en développement sur cceau.fr

Découvrir le site...


Incroyables plantes, ces renouées du Japon, qui ont colonisé le monde à partir de quelques pieds importés du Japon par un médecin bavarois vers 1840. Elles sont devenues invasives aux USA, au Canada et dans une grande partie de l'Europe et cela uniquement par fragmentation et dispersion de ses tiges et ses rhizomes.

C'est sur les cours d'eau que les renouées du Japon connaissent le plus fort développement. En se dispersant grâce aux crues, en résistant au engorgements ou aux assecs prolongés du sol, en mobilisant rapidement toutes les ressources nutritives et énergétiques du milieu, voilà une géante qui s'est fait sa place durablement dans les hydrosystèmes.

Mais que deviennent les ripisylves envahies et la faune des milieux rivulaires ? Actuellement, elles régressent. La régénération des forêts humides est bloquée et les arbres morts ne sont plus remplacés. Les insectes désertent les zones envahies... Si les renouées du Japon sont des plantes impressionnantes, leurs effets sur les zones humides sont malheureusement très inquiétants.


Ce site a été élaboré pour aider à comprendre le fonctionnement particulier des renouées dans les aires géographiques, où elle a été introduite par les activités humaines. Il a aussi pour but d'aider les gestionnaires de cours d'eau à mettre en place des stratégies de lutte raisonnées. En aucun cas, ces stratégies ne visent à détruire l'espèce, qui vit d'ailleurs très bien dans ses aires d'origine (détruire un massif de renouées du Japon ne signifie pas "éradiquer l'espèce"). La seule motivation de ces plans de gestion est de contenir la dissémination de ces plantes, car celles-ci ont aujourd'hui des impacts écologiques majeurs sur les hydrosystèmes.


Vous pouvez cliquer sur la plupart des photos du site pour les agrandir.

Vous êtes nombreux à les demander, mais aucune des illustrations du site ne peut être utilisée (copyright Boyer Mireille). Merci de votre compréhension et de respecter cette volonté.


En cliquant sur ce logo animé dans le site, vous découvrez d'autres pages (le site comprend 35 pages).

N'hésitez pas à me faire parvenir vos informations sur des parutions ou des colloques. Elles seront publiées sur le site (l'adresse pour me contacter apparait dans le menu de gauche sur fond orange)

ACTUALITES

Mars 2014
offre d'emploi en bureau d'études - Concept.Cours.d'EAU.

Le bureau d'études Concept.Cours.d'EAU. recrute un chargé d'études "ripisylve - plantes invasives".
18-23 mai 2014
4th International Symposium on Weeds & Invasive Plants

Pour sa quatrième édition depuis 2006, le colloque international sur les plantes invasives se déroulera à Montpellier en 2014. Il rassemblera une centaine de chercheurs et de gestionnaires venus de toute l'Europe.
5 septembre 2013. IUCN.
Conference Invasive alien species in urban areas in Europe.

L'IUCN (Union internationale pour la conservation de la nature) organise un colloque en Suisse (Gland) sur les invasions dans les espaces urbains en Europe et lance un appel à communications sur des retours d'experiences ou des connaissances acquises sur cette thématique (date limite 15 juillet 2013).
Avril 2013. INPN.
Ver invasif (appel à témoin) .

"Un Plathelminthe (ver plat) terrestre, prédateur de lombrics (ver de terre), vient d’être détecté cet hiver dans trois localités françaises (Finistère, Alpes-Maritimes, Corse). Ce genre de ver n’existe pas naturellement en Europe. Dans les quelques pays où des espèces proches ont été récemment détectés, comme en Angleterre, on observe une quasi disparition de sa proie (les lombrics), causant des pertes agronomiques et des déséquilibres majeurs sur les milieux naturels. Son origine serait l’hémisphère sud, le plus probablement la Nouvelle-Zélande ..." Inventaire National du Patrimoine Naturel
23 et 24 octobre 2012. Technopôle Saint-Etienne (42).
Colloque national renouées asiatiques .

Deux journées d'échanges et de restitutions des connaissances techniques et scientifiques à destination des gestionnaires organisées par le Conseil Général de la Loire.

Février 2012. Parution chez Belin.
Un guide des plantes invasives.

Un guide de terrain original consacré aux espèces invasives et bien pratique pour l'identification, par son format de poche et les nombreuses plantes décrites. On ne recherchera toutefois pas des informations très précises sur la biologie et la gestion de ces plantes dans ce livre, dont ce n'est pas l'objet.

Février 2012. Consultation européenne.
Une future législation en Europe.

La Commission européenne travaille sur un instrument législatif visant à lutter contre les espèces invasives, qui pourrait être adopté courant 2012. Elle a ouvert une consultation via un questionnaire sur internet (en anglais). Exprimez vous !! Tous à vos claviers !!!

Avril 2011. Colloque régional organisée par la DREAL et le Conseil Général.
Les plantes invasives en Pays de Loire. Angers. 11-12 mai 2011.
Public : Elus et techniciciens.
Présentation du résultat de 10 années de travail collaboratif entre gestionnaires, scientifiques et administrations, pour développer des stratégies de gestion des plantes invasives en Pays de Loire.
Novembre 2010. Un petit film pour comprendre la lutte biologique appliquée aux espèces invasives (en anglais).
-> Vidéo sur youtube
Octobre 2010.
Vidéo.
C'est l'automne, pensez à récolter les topinambours avant qu'ils n'envahissent vos rivières...
9 mars 2010.
Lutte biologique
Grande première en Europe : le DEFRA (Department for Environment, Food and Rural Affairs) en Grande Bretagne a donné l'autorisation de lâcher un insecte exotique pour lutter contre les renouées du Japon.

On l'a oublié aujourd'hui, mais il ne s'agit pas du premier essai de lutte biologique contre une plante invasive en Europe. Au cours des années "50", une expérience similaire a été réalisée contre l'ambroisie dans l'ancien bloc de l'Est.
Decembre 2009.
CABI
Les dernières nouvelles sur l'Ambroisie.
Le CABI a organisé un colloque sur l'ambroisie en novembre 2009. Les posters peuvent être téléchargés sur leur site.
Decembre 2009. Vient de paraitre : numéro spécial espèces invasives.. Pour La Science publie dans le N°65 - octobre - decembre 2009, un dossier titrant "La conquête des espèces : comment lutter contre les espèces invasives ?".
Decembre 2009. Vient de paraitre : un mini-guide à télécharger. L'Institut d'Aménagement de la Vilaine édite un mini-guide de terrain sur les espèces aquatiques, invasives et indigènes.
Décembre 2009. Colloque aout 2010 - Turquie : L'Organisation Européenne et Méditerranéenne pour la Protection des Plantes (OEPP) organise un colloque sur les espèces invasives.
Novembre 2009. Interview de John Bailey, chercheur et spécialiste des renouées du Japon depuis 25 ans en Grande Bretagne.
Octobre 2009. Vient de paraitre : La revue Ingénieries- Eau/Agriculture/Territoires du Cemagref publie dans son dernier numéro 57-58 un article intitulé "Une nouvelle technique d'éradication mécanique des renouées du Japon testée avec succès au bord de l'Ain et de l'Isère." (cliquer sur numéros pour avoir accès aux archives)
Sept. 2009.
CONSULTATION
PUBLIQUE
JUSQU AU
19 OCTOBRE 2009 :
PARTICIPEZ !
LUTTE BIOLOGIQUE

Le DEFRA (Department for Environment, Food and Rural Affairs) en Grande Bretagne lance une consultation publique avant de se prononcer sur l'introduction d'un insecte exotique (Aphalara itadori) pour lutter contre les renouées du Japon. C'est le CABI (Centre for Agricultural Bioscience International) qui a mené depuis plusieurs années les études préalables à cette introduction. Si l'autorisation est donnée, les premiers lachers d'insectes auraient lieu au printemps prochain (2010) sur plusieurs sites en Angleterre et au Pays de Galle.

Pour tout comprendre avec une video du CABI :
-> Vidéo explicative du CABI

Pour réagir, il faut écrire à :
Nigel Wood, Fera,
Bee & Plant Health Policy Team, Sand Hutton, York,
YO41 1LZ

ou par mel à l'adresse suivante :
knotweed.consultation@fera.gsi.gov.uk

Attention, indiquer obligatoirement dans le sujet du mel :
"Japanese Knotweed Consultation".

Toutes les infos sur le site officiel de la consultation :

-> DEFRA

Aout 2009. On trouve sur le web de plus en plus de sites vantant les qualités nutritionnelles ou gustatives des renouées du Japon. Tous ces sites ont en commun de vendre des produits ou des compléments alimentaires à base de renouées. Ce n'est évidemment pas la meilleure méthode pour lutter contre la dispersion de ces plantes. Mais plus grave encore est le risque pour la santé humaine, puisque il n'y a pas d'indication sur l'origine des renouées incorporées dans ces produits. Or une majorité des substrats observés sous les renouées sont artificiels : décharge, remblais divers, ouvrage.( cf étude ) Il y a donc de fortes probabilités que les renouées récoltées pour fabriquer ces produits alimentaires aient poussé sur des sols pollués. Comprendre que les multiples vertus amincissantes, rajeunissantes, etc. attribués au resveratrol contenu dans la plante, sont d'abord des argumentaires de vente développés par des sociétés commerciales évitera bien des déceptions ! (voir à ce propos les arnaques dénoncées sur certains forums de consommateurs)
Juillet 2009. Hautes Alpes : ils l'ont fait ! Le SMIGIBA a mobilisé les bonnes volontés pour bloquer la progression des renouées du Japon sur le Buech par la technique de l'arrachage précoce. Bilan : 80 nouveaux plants qui ne pourront pas se développer. Les rhizomes ont pu être extraits complétement à la main du sol ou des embâcles de bois, où la dernière crue les avait déposés.
Juin 2009. Dans le cadre du dispositif national de prévention et de lutte contre les espèces invasives, le Ministère de l'Ecologie a mandaté la Fédération des Conservatoires Botaniques Nationaux pour mettre en place un dispositif de veille, d'expertise et d'appui à la coordination des actions publiques dans le domaine des espèces végétales invasives, le Muséum National d'Histoire Naturelle étant en charge d'une mission similaire pour la faune invasive. Elle recrute actuellement un chargé de mission "plantes invasives" en CDI dans le 93.
Mai 2009. L'Union Européenne prend très au sérieux les menaces biologiques d'invasions. Elle vient d'éditer une petite plaquette sur le sujet (en anglais).
Printemps 2009. Une technique simple et écologique pour protéger les rivières : l'arrachage précoce au printemps. Faut y aller !
23-27 août 2009. Le dixième congrès international sur l'écologie et la gestion des plantes invasives aura lieu en Afrique du Sud.
Décembre 2008. Appel à propositions jusqu'au 31 mai 2009 pour le colloque BIOLIEF (=BIOlogical Invasions and Ecosystem Functiuning) organisé du 26 au 30 octobre 2009, à Porto (Portugal). Contact : biolief@ciimar.up.pt
Nov. 2008. Colloque européen des acteurs et décideurs de la lutte contre l'Ambroisie, organisé le 21 novembre 2008, à Aix-Les-Bains (Savoie). Contact : Contact@ambroisie2008.fr
Sept. 2008. C'est le moment d'aller voir les renouées pour reconnaître pieds mâles fertiles ou stériles.
Print. 2008. C'est reparti pour une campagne d'arrachage "précoce". Découvrez ce moyen de lutte efficace et écologique contre la progression des renouées du Japon sur les cours d'eau.
23 janvier 2008. Colloque en Slovénie : entrée gratuite. Inscription avant le 13 janvier 2008.
Biological invasions in Europe and the DAISIE initiative - current threats and future perspectives Portoroz , Slovenia 23 January 2008
Octobre 2006.
INVASIONS
BIOLOGIQUES
Les 30 projets financés par le MEDD depuis 5 ans dans le cadre du programme "Invasions biologiques" ont fait l'objet d'une restitution le 17 et 19 octobre 2006 dans les Landes. Un document synthétise ces résultats sur le site du MEDD (voir les dossiers de presse).
Juillet 2006. On supposait que le climat méditerranéen n'était pas très favorable aux renouées du Japon... mais on trouve maintenant des renouées du Japon bien à l'aise dans les rivières : Gapeau et Riautord dans le Var et même sur le plus méridional des cours d'eau français, le Tech.

Malheureusement, la plante n'est pas encore très connue dans le midi, ce qui risque de retarder les mesures préventives pour stopper rapidement leur extension.
Février 2006.
SOS
INVASION
En Belgique, la Plate-forme Biodiversité, le Point Focal pour la Convention sur la Diversité Biologique et le projet de recherche INPLANBEL organise deux journées "SOS INVASION", le 9 mars et 10 mars 2006 à Bruxelles. C'est GRATUIT, mais il faut obligatoirement s'inscrire avant le 20 février 2006.
Sept. 2005. L'université de Silesia en Pologne organise la 8ème conférence internationale sur les plantes invasives du 5 au 12 septembre 2005. La prochaine conférence aura lieu en Australie en septembre 2007.
Mars 2005. La Fédération régionale des Associations d'Auvergne publie un petit ouvrage de 31 pages très illustré sur les "PLANTES ET ANIMAUX ENVAHISSANTS". Un bon ouvrage de vulgarisation pour sensibiliser un large public aux méfaits des espèces invasives. Prix 6 euros TTC + 1 de frais de port.
Pour contacter la FRANE, écrire à :
Fédération de la Région Auvergne pour la Nature et l’Environnement 1 bis, rue Frédéric Brunmurol - 63122 CEYRAT
asso.frane@wanaddo.fr ou tel/fax : 04-73-61-47-49
Février 2005. Le Muséum national d'Histoire Naturelle (Paris) publie un ouvrage sur les "PLANTES INVASIVES EN FRANCE". 34 espèces sont décrites et illustrées avec des grandes photographies qui aideront à leur identification.
Prix 37 euros TTC + 5.7 euros de port en France.
Pour contacter l'éditeur, écrire à : diff.pub@mnhn.fr
Février 2005. L'association Rivière Rhône-Alpes et le conservatoire Rhône-Alpes des Espaces Naturels organisent une journée d'échange sur le thème Stratégie d'intervention et moyens de lutte contre les espèces invasives de zones humides le 5 avril 2005 à Brégnier-Cordon (01). Site :http://www.riviererhonealpes.org/
Nov. 2004. Un atelier de travail international intitulé "Les plantes envahissantes dans les régions méditerranéennes du Monde" est organisé le 25-26 et 27 mai 2005 à Mèze près de Montpellier. Site :http://www.ame-lr.org/workshop/
Nov. 2004. L'association française d'études des Ambroisies organise un colloque sur les ambroisies le samedi 27 novembre à Lyon (Villeurbanne). Prix : 60 euros, étudiants gratuits mais inscription obligatoire. Site : http://perso.wanadoo.fr/afeda/
Mai 2004. Les crues de l'hiver 2003 ont fortement dissiminé les renouées du Japon. C'est le moment de mettre vos bottes pour faire de l'arrachage précoce.
Avril 2004. Page de couverture La revue "la Garance voyageuse" signale la contamination de certains sachets de graines de tournesols utilisées pour nourrir les oiseaux dans les jardins, par de l'ambroisie (Ambrosia artemissifolia) et la propagation de la plante par cette voie.
Janvier 2004. Page de couverture La revue trimestrielle Espaces Naturels publie un dossier de 10 pages sur les plantes invasives dans le numéro 5 de janvier 2004.
Avril 2003-mars 2004. Page de couverture Le musée du Léman à Nyon organise une exposition temporaire sur les espèces invasives avec pour titre "Envahisseurs" présentant 50 espèces végétales et animales introduites et envahissantes en Suisse, en collaboration avec le Conservatoire et Jardin botaniques de la Ville de Genève. Site : http://www.museeduleman.ch
Nov. 2003. Page de couverture L'Agence de l'EAU Loire Bretagne organise une journée technique d'informations sur les plantes envahissantes (jussie/baccharis...). (27 novembre 2003 à Orléans). contact@eau-loire-bretagne.fr
Août 2003. Page de couverture La revue POUR LA SCIENCE a publié un article de A. Dutartre sur les invasions botaniques (jussie en particulier) et un article de J. Lhonoré et C. Bouget sur les invasions d'insectes.
Mai 2003. Page de couverture La revue LA RECHERCHE a publié un article de J. Bailey et de S. Schnitzler sur les renouées du Japon dans le numéro du mois de mai.
Avril 2003. Page de couverture Pour tous ceux qui s'intéressent aux ripisylves, l'Institut du Développement Forestier publie un ouvrage collectif de 464 pages sur le thème "Les forêts riveraines des cours d'eau" sous la direction de Hervé Piégay, Guy Pautou et Charles Ruffinoni. Les plantes invasives y sont évoquées mais le sujet n'y est pas spécifiquement développé. (adresse de l'IDF : http://www.foretpriveefrancaise.com/).

Sommaire du site
Date de mise en ligne : 27 mars 2003. Mise à jour permanente.

Site développé et élaboré par Mireille Boyer pendant son temps libre. MB est ingénieur agronome et travaille dans la SCOP bureau d'étude Concept.Cours.d'EAU en Savoie.

Ces cartes montrent l'origine des consultations du site (septembre 2007-février 2009 : temps passé supérieur à 1 minute) et donne sans doute des indications sur les régions concernées par les renouées du Japon.