Reconnaître les différentes espèces de renouées du Japon.
Les photos peuvent être agrandies en cliquant dessus (patientez après le clic !)
accueil et actus
survol du site
conseils
généralités
rivières envahies
— identification
dynamique invasive
stratégie de lutte
arrachage précoce
cartes(bassin RMC)
impacts
autres invasives
quiz
bibliographie
autres sites
Grandes plantes (2 à 4m) soutenues par des tiges creuses et rigides portant de très grandes feuilles, les renouées du Japon sont très faciles à reconnaître, mais distinguer les différentes espèces est plus ardu. Pendant l'été, les renouées commencent à former leurs boutons floraux. A l'automne, les renouées sont lourdement chargées de graines.
F. japonica a des dimensions plus modestes que F. sachalinense. Sa feuille est coriace. Les plus grandes feuilles (pas les jeunes qui sont surtout plus allongées) de F. sachalinense sont en coeur à la base, et beaucoup plus grandes et souples. Mais les hybrides entre les 2 espèces, appelés F. x bohemica, ont des caractéristiques intermédiaires, d'où les risques importants de confusion.
Les différentes espèces sont difficiles à distinguer, notamment à cause de la grande diversité d'hybrides existants avec des caractères variables. Certains critères d'identification sont plus performants. L'épaisseur de la feuille (si vos doigts y sont sensibles) est par exemple un bon critère. La pilosité remarquable sous F. sachalinense est également efficace. Enfin un dernier critère, le doute ! En effet, avec l'habitude, F. japonica ou F. sachalinsense sont bien reconnaissables, mais si on doute c'est qu'on a généralement affaire à un hybride !
F. x bohemica porte des poils courts en densité très variables selon l'hybride (parfois nombreux, parfois clairsemés) ou des ornementations. F. japonica ne porte que des petites ornementations sur le limbe foliaire et pas de poils. Le dessous des feuilles de F. sachalinense porte de nombreux grands poils souples. Ils peuvent quasiment être observés à l'oeil nu (choisir des feuilles bien développées).

Les 2 espèces les plus fréquentes en Europe sont F.japonica et F.x bohemica. Les hybrides F. x bohemica (cf la page expliquant l'hybridation) peuvent facilement être confondus avec l'une ou l'autre espèce. De nouveaux hybrides sont apparus et connaissent une expansion très rapide.

Dans les sites complexes, plusieurs espèces peuvent être en présence et il n'est pas toujours facile de les identifier. Allez sur le site de John Bayley pour voir des exemples de pilosité sous les feuilles.



Sommaire du site