Quelques autres plantes invasives des cours d'eau.
Les photos peuvent être agrandies en cliquant dessus (patientez après le clic !)
accueil et actus
survol du site
conseils
généralités
rivières envahies
identification
dynamique invasive
stratégie de lutte
arrachage précoce
cartes(bassin RMC)
impacts
— autres invasives
quiz
bibliographie
autres sites


Ne cherchez plus des fiches sur les espèves végétales invasives, elles sont sur les sites suivants :

Site du service "Nature et Paysage" du canton de Genève en Suisse.

Site du Laboratoire d'Ecologie de Gembloux, le FUSAGx, en Belgique.


Les Jussies (Ludwigia sp.). Ces plantes aquatiques (hydrophytes) sont originaires d'Amérique du Sud et ont été indroduites dans le midi de la France vers 1830. Elles progressent depuis une trentaine d'années sur les rivières et étangs de toute la France. Elles sont pérennes (rhizomes)et se multiplient surtout par bouturage (arrachage des tiges).
Voir des basalamines... Les Basalmines de l'Hymalaya (Impatiens Glandulifera) sont des plantes herbacées annuelles, originaires de l'Hymalaya et introduites en Europe ves 1830. Elles sont présentes sur de très nombreuses rivières en France.
Voir des topinambours... Les Topinambours (Helianthus tuberosus) sont des plantes vivaces, originaires d'Amérique du Nord. Les topinambours sont en pleine expansion au bord des rivières sans doute du fait de la création d'hybrides ornementaux. Ils se reproduisent à partir des tubercules, qui se détachent de la plante mère à l'automne. Ceux-ci restent généralement dans la couche superficielle du sol, ce qui facilite le nettoyage des sites contaminés, surtout si on intervient dès l'apparition des premières plantes sur un site.
vidéo Cliquer sur l'image à gauche, pour voir une vidéo montrant comme il est facile d'enlever les topinambours... quand ils ne sont pas trop nombreux !
Voir des berces... Les Berces du Caucase (Heracleum mantegazzianum) sont des plantes bisannuelles, originaires du Caucase et rapportées par un médecin suisse en 1890. Elles ont beaucoup de succès dans les jardins du fait de leurs dimensions spectaculaires. Leur progression sur les cours d'eau et sur les talus routiers (notamment en Savoie et Haute-Savoie)commencent à devenir d'autant plus inquiétantes, que ces plantes ont de très fortes capacités de germination et sont très toxiques par simple contact avec la peau (production de furanocoumarines photosensibilisantes qui provoquent des dermites d'intensité variables). Elles ne doivent pas être confondues avec l'espèce indigène (Heracleum spondylium) de dimensions beaucoup plus modestes.
Voir des buddleyas... L'arbre à papillons (Buddleia daviddi) est un arbuste originaire de Chine largement utilisé comme plante ornementale (jardins, aménagements paysagers). Il se reproduit facilement par bouturage. Il est en pleine expansion sur de très nombreuses rivières.
Voir des phytolaques... Le raisin d'Amérique (Phytolacca americana) est une plante herbacée vivace originaire d'Amérique du Nord.Toute la plante est toxique (empoisonnement en cas d'ingestion - réactions allergiques signalées lors de fauchages), et plus particulièrement les parties souterraines. Ses graines sont extrêmement longives dans le sol. Le Raisin d'Amérique est plus fréquent sur le pourtour méditerranéen mais peut aussi être rencontré un peu partout en France(il aurait été cultivé pour ses propriétés colorantes). Il est parfois confondu avec les renouées du Japon (port un peu similaire).
Voir des faux indigotiers... Le Faux indigotier (Amorpha fructicosa) est un arbuste originaire de la Californie du sud. Il possède une forte capacité germinative et peut bouturer et drageonner. C'est une légumineuse en pleine progression sur les cours d'eau, notamment sur la partie aval du Rhône avec une progression spectaculaire depuis 15 ans.
Voir des ambroisies... L'ambroisie, (Ambrosia artemisiifolia), est une annuelle originaire du continent américain. Elle colonise les terrains remaniés et aussi les bords de rivière. Elle est qualifiée de "polluant biologique" par les médecins, tant ces impacts sur la santé sont importants (pollinose). La période de pollinisation dure en effet deux mois et en plein été. Ces graines peuvent survivre plusieurs dizaines d'années dans le sol. Alors ne la laissez pas fleurir !

La hauteur des ambroisies est très variable. Elle peut être d'assez petite taille. Elle se développe surtout la 2ème quinzaine de juillet et fleurit en aôut.

La tige des ambroisies est très poilue. Les deux côtés des feuilles sont vert clair. Seules deux fauches répétées, fin juillet et fin août, permettent d'éviter leur floraison. Pour tout savoir, allez sur le site de l'AFEDA
Voir des armoises... Ne pas confondre l'ambroisie avec l'Armoise commune, espèce non invasive. L'Armoise commune (Artemisia vulgaris) a des ressemblances avec l'Ambroisie, mais il s'agit d'une plante locale. Elle provoque aussi des pollinoses mais de plus courte durée que l'Ambroisie (quelques jours à 2 semaines avec 2 pics fin juillet et fin septembre, dans la saison en région lyonnaise). Elle colonise également de grandes surfaces.

L'Armoise est très grande (1.2 m à 2 m). Les feuilles de l'Armoise sont un peu moins échancrées que celles de l'Ambroisie.

Les feuilles de l'Armoise sont vert sombre dessus, blanchâtre dessous.

Sommaire du site