Le jeu du VRAI ou FAUX sur les Renouées du Japon.
Désolée, le jeu ne fonctionne que sur Internet Explorer.
accueil et actus
survol du site
conseils
généralités
rivières envahies
identification
dynamique invasive
stratégie de lutte
arrachage précoce
cartes(bassin RMC)
impacts
autres invasives
— quiz
bibliographie
autres sites

Les renouées sont des plantes herbacées.
VRAI
Exact !
Non !
Les renouées du Japon sont des plantes vivaces herbacées. La partie aérienne non lignifiée meurt tous les ans, alors que les rhizomes (des tiges souterraines)restent vivants dans le sol pendant de très nombreuses années.
FAUX


Les renouées ne se reproduisent que par reproduction végétative en Europe.
VRAI
Presque vrai !
Non, c'est presque vrai !
En toute rigueur, certaines renouées peuvent produire des graines fertiles mais en réalité ces graines sont vraisemblablement très peu efficaces pour la dissémination de la plante. (Lire des explications détaillées).
FAUX


Les renouées poussent surtout sur des rivières polluées.
VRAI
Vrai et faux !
Vrai et faux !
Les rivières très polluées sont souvent aussi des rivières traversant des agglomérations. Elles ont donc plus de chances d'être contaminées par les renouées du Japon apportées par les divers dépôts sur leurs berges (remblais, décharges) ou par les engins de chantier. (Voir les portes d'entrées dans les cours d'eau pour les renouées). La qualité des eaux d'une rivière n'a cependant rien à voir avec le risque d'être envahie pour celle-ci.
FAUX


Les renouées ne poussent que sur des rivières artificialisées ou perturbées par l'homme.
VRAI
Erreur !
Exact !
S'il est exact que la contamination initiale d'un cours d'eau a toujours une origine humaine (la reproduction par graine n'étant pas efficace, des fragments de rhizomes doivent être apportés dans le cours d'eau et seul l'homme est capable d'un tel transport hors du réseau hydrographique), une fois la plante installée sur un secteur, elle peut se propager naturellement et spontanément sur le réseau hydrographique, grâce à l'action des crues. Des secteurs entièrement naturels et non perturbés peuvent donc être envahis par des renouées (Voir un exemple de rivière naturelle envahie ou voir la typologie des secteurs envahis.)
FAUX


Les fauches répétées très souvent en période végétative peuvent conduire à la mort des massifs de renouées.
VRAI
Non, malheureusement !
Exact !
Les fauches, même intenses, ne détruisent pas les rhizomes, qui sont les parties vivaces et souterraines de la plante. Elles réduisent la densité des massifs et c'est pourquoi, elles peuvent être recommandées dans les zones urbaines, ou les sites à enjeux paysagers, si de nombreuses précautions sont prises pour éviter une dissémination des tiges coupées et les risques de bouturage. (Avoir des conseils pratiques pour la fauche.) .
FAUX


Les renouées peuvent être détruites par des arrachages manuels.
VRAI
Erreur !
Exact !
L'arrachage manuel des rhizomes est impossible, car ceux-ci forment des réseaux souterrains très étendus, qui se lignifient au cours des ans (Voir un rhizome agé (>10 ans)). Les engins (pelleteuses mécaniques) ne s'avèrent pas vraiment plus efficaces, car il faut décaper entièrement le sol pour être certain d'évacuer tous les rhizomes, or c'est rarement faisable en raison des coûts et des impacts. Les crues sont parfois plus efficaces pour nettoyer les alluvions colonisés par les renouées... mais elles entraînent aussi celles-ci en aval et ne décapent pas systématiquement toutes les zones envahies. Il est par contre possible d'arracher à la main les jeunes pousses de l'année qui viennent de s'enraciner à partir de fragments de tiges ou de rhizomes arrachés ailleurs. Cette technique appliquée avec rigueur peut permettre de protéger efficacement un tronçon encore indemne mais situé juste en aval de secteurs envahis. (Technique de l'arrachage précoce)
FAUX


Pour lutter contre l'invasion des cours d'eau, il est plus efficace de tenter de détruire des petits massifs épars que des gros massifs très étendus.
VRAI
Exact !
Erreur !
Les mesures préventatives sont plus efficaces que les mesures curatives. Il est souvent trop tard pour agir quand un cours d'eau est déjà très envahi. (Voir une stratégie de lutte).
FAUX


Les ripisylves protègent les cours d'eau des invasions par les renouées du Japon.
VRAI
Non, malheureusement !
Exact !
Même si les renouées du Japon ne poussent pas sous les couverts forestiers denses (elles ont besoin de lumière), elles peuvent coloniser rapidement tous les milieux situés sur les lisières des forêts, comme les berges, les chenaux de crues, les bras secondaires, etc. La dynamique invasive n'est donc pas stoppée par les milieux forestiers. (Voir des exemples).
FAUX


Les renouées du Japon réduisent la biodiversité des milieux en Europe.
VRAI
Exact !
Et si, c'est le problème !
Les renouées du Japon sont reconnues comme des plantes invasives en Europe (et aussi aux USA et Canada), car elles provoquent la disparition des espèces locales. (cf la définition ou les impacts.). A ce propos, il est inutile de replanter des plantes locales et vigoureuses dans le but d'empêcher les renouées de se développer, puisque que ce sont les renouées qui provoquent la disparition des espèces locales et non pas l'inverse !!!
FAUX


Les renouées n'envahissent pas les terrains calcaires.
VRAI
Erreur !
Exact !
Les renouées s'accomodent d'une grande variété de substrats présentant une large gamme de pH.
FAUX





Sommaire du site